L’accès aux soins

Aller chez le dentiste, c’est rarement plaisant. Imaginez si vous étiez en perte d’autonomie ou à mobilité réduite.

Voici une des BD que j’ai préférées dessiner dans le cadre de ma résidence artistique avec le RSBO. J’ai eu le plaisir d’y rencontrer Dr Li qui a décidé créer une «clinique mobile», entre autres pour visiter les CHSLD où se trouve, on le sait encore plus que jamais, des patients très vulnérables qui ont besoin de soins adaptés.

Bonne lecture!

Page couverture de la bande dessinée sur l'accessibilité des cliniques dentaires (résidence artistique au RSBO) Page 1 de la bande dessinée sur l'accessibilité des cliniques dentaires (résidence artistique au RSBO)

Page 2 de la bande dessinée sur l'accessibilité des cliniques dentaires (résidence artistique au RSBO)

Page 3 de la bande dessinée sur l'accessibilité des cliniques dentaires (résidence artistique au RSBO)

Page 4 de la bande dessinée sur l'accessibilité des cliniques dentaires (résidence artistique au RSBO)

Page 5 de la bande dessinée sur l'accessibilité des cliniques dentaires (résidence artistique au RSBO)

Page 6 de la bande dessinée sur l'accessibilité des cliniques dentaires (résidence artistique au RSBO)

Page 7 de la bande dessinée sur l'accessibilité des cliniques dentaires (résidence artistique au RSBO) Page 8 de la bande dessinée sur l'accessibilité des cliniques dentaires (résidence artistique au RSBO)

Pour en apprendre davantage…

Cultures durables

Illustration de Delphine Bérubé pour l'épisode 4 du balado «Cultures durables»
Illustration ©Delphine Bérubé

J’ai eu le plaisir de participer à la série de balados Cultures durables, « une série balado de 5 épisodes dans laquelle on dresse le portrait de porteurs de projets inspirants; des gens qui réfléchissent sur l’écoresponsabilité dans le milieu des arts et de la culture ».

«Comment l’art s’adapte-t-il aux enjeux du développement durable? Découvre comment nos créateurs et penseurs de la relève peuvent réduire l’empreinte environnementale de l’écosystème culturel, de la production à la diffusion, comment ils envisagent changer les mentalités et quelle est leur vision du futur.»

Il s’agit d’une production de LOJIQ, avec Grand public et La Fabrique culturelle. Ici pour tous les épisodes.

 

 

Meilleurs vœux

Chères collaboratrices et collaborateurs, lecteurs et lectrices,
Voici venu le moment de tourner la page sur une année vraiment pas comme les autres!

Sapin de Noël avec boule de COVID-19 Meilleurs vœux 2021 et un vaccin contre la COVID-19

Merci à vous tous et toutes de travailler à la diffusion et à la vulgarisation des savoirs à un large public! Ou encore de votre soutien pour la promotion de la bande dessinée et des différentes formes de narration graphiques.
 

Au plaisir de collaborer à nouveau dans en 2021!

La Semaine de la culture scientifique

En septembre, on célèbre la Semaine de la culture scientifique du Québec et du Canada. J’ai eu le plaisir de participer au lancement de la semaine québécoise aux installations Chouette à voir! de l’Union québécoise de réhabilitation des oiseaux de proie.

Nous y étions quatre illustrateurs et illustratrices scientifiques invités par Science pour tous, pour parler de notre métier et aussi, bien sûr, pour griffonner! Voici quelques photos de l’évènement, me mettant plus ou moins en scène, prises par Sarah Hermand.

Lancement de la Semaine de la culture scientifique 2020 à l'UQROP

Lancement de la Semaine de la culture scientifique 2020 à l'UQROP

Lancement de la Semaine de la culture scientifique 2020 à l'UQROP

Lancement de la Semaine de la culture scientifique 2020 à l'UQROP

(Photos ©Sarah Hermand de Science pour tous)

Y en aura pas de faciles

Fait que, on parle de plus en plus de déconfinement… Mais pourquoi est-ce que c’est si compliqué et incertain?

Finalement, après avoir publié ça, j’ai décidé de dessiner ceci. J’ai étéfrappé d’une inspiration soudaine en regardant François Legault parler à la télé:

Bande dessinée de vulgarisation scientifique sur l'épidémiologie du coronavirus et de la COVID-19

Principales références

MàJ 15-04-2020

MàJ 20-04-2020

Il y a de plus en plus de publications scientifiques qui semblent montrer que le R0 (le nombre moyen de personnes infectées par une personne atteinte de la COVID-19) n’est pas de 2,5 ou 3, mais plutôt de 5 à 6, ou plus. Mélissa Guillemette, journaliste scientifique pour Québec science, a publié un texte qui fait le tour de la question.